Taux d’endettement maximum : Comment faire le calcul ?

Le taux d’endettement est le montant le plus élevé de dettes que l’on peut contracter en contractant des prêts. En général, vous ne devez pas dépasser la limite de 33 % de dettes, mais elle peut être supérieure à 35 % selon les circonstances (pour les travailleurs du service public, par exemple). La formule pour obtenir ce chiffre correspond au total de vos coûts fixes divisé par le total de vos revenus multiplié par 100.

Le simulateur, www.calcul-taux-endettement.com, vous permet de déterminer votre taux d’endettement en 2clics.

Comment puis-je déterminer mon taux d’endettement ?

Le taux d’endettement actuel est égal à la somme de vos coûts (souvent le crédit en cours, crédit à la consommation, crédit auto) sur la totalité de vos revenus mensuels, multipliée par 100. Il vous permet de déterminer le montant que vous devez signer pour une nouvelle ligne de crédit.

Lire aussi notre article sur Comment calculer les frais de notaire en 2022 ?

Le calcul du taux d’endettement reflète la part du revenu net annuel qu’un emprunteur est en mesure d’utiliser pour rembourser son crédit immobilier pour un projet immobilier.

Calculez votre pourcentage d’endettement à l’aide de cette formule : (Coût d’emprunt) x 100 (revenu net) (revenu net) = Ratio d’endettement.

Coût du crédit

  • La somme des mensualités des crédits en cours et du crédit à contracter.
  • Le revenu net est le revenu net de chaque emprunteur

Quel est l’impact du taux d’endettement sur votre capacité à contracter un prêt ?

Le taux d’endettement est couramment utilisé pour calculer le budget total dans le cadre de l’achat d’un bien immobilier neuf. Avant de signer un contrat de vente, il est essentiel d’évaluer votre capacité d’endettement et, par conséquent, votre capacité d’emprunt.

Il est également important de déterminer le montant du prêt que vous êtes en mesure d’obtenir.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Le taux d’endettement est considéré comme correct par le prêteur s’il est d’au moins 33 % (ou 1/3 de vos revenus).

Les banques utilisent ce ratio pour évaluer votre capacité de remboursement. Il s’agit de la proportion du montant total des charges, tous crédits confondus, y compris les crédits à la consommation, Revolving révisable, auto, immobilier …..

Quelles sont les limites du taux d’endettement ?

Il est primordial de ne pas fixer un taux trop élevé car les banques évaluent votre situation financière.

Ainsi, le taux effectif global maximum à ne pas dépasser est de 33%.

Vous risquez ainsi de voir votre demande de prêt rejetée dans le cas où votre profil est jugé peu fiable financièrement par les institutions financières.

Faites attention à ne pas vous surendetter, c’est la raison pour laquelle le rachat de crédit immobilier est mis en place.

Quels sont les revenus pris en compte dans le calcul du taux d’endettement ?

Chaque établissement prêteur a sa propre réglementation concernant les revenus à prendre en compte. Il est possible d’inclure ces revenus dans le calcul de votre taux d’endettement maximal :

  • Salaire net (pour chaque emprunteur)
  • primes (13ème mois,…)
  • Revenus professionnels non salariés
  • commissions
  • les pensions alimentaires
  • Autres pensions (retraite pour invalidité, invalidité …)
  • les allocations de logement (APL)… Le revenu n’est pas pris en compte Vous pouvez supprimer les revenus suivants du calcul de votre taux d’endettement :
  • les primes exceptionnelles (non contractuelles et donc perçues comme irrégulières par le banquier)
  • les indemnités professionnelles (accident du travail ou accident professionnel)

Comment optimiser votre taux d’endettement ?

Il existe plusieurs façons d’augmenter votre ratio d’endettement et d’accroître la valeur de votre demande auprès d’une institution qui prête de l’argent.

Si vous disposez d’un revenu modeste

En cas de revenus modestes, les établissements de crédit utilisent le calcul du « reste à vivre » qui détermine si le ménage sera en mesure de payer ses besoins de première nécessité après le remboursement du crédit.

Le « reste à vivre » sera calculé sur la base du revenu restant par individu après le paiement des frais d’emprunt et de tout autre coût.

Le taux d’endettement est considéré comme acceptable si la somme d’argent disponible est suffisante pour couvrir les dépenses courantes. Le ratio d’endettement de 33% peut être ajusté à la hausse ou à la baisse selon l’analyse du dossier de prêt.

Si votre ménage dispose de revenus confortables et d’un excellent « reste à vivre », votre banque peut accepter un ratio de 35 % ou plus.

Toutefois, certains emprunteurs (ou co-emprunteurs) dont les revenus réguliers sont faibles ou inexistants ne pourront pas obtenir de prêts dépassant 30 % d’endettement. Si vous gagnez un revenu variable, vous êtes éligible. Dans le cas d’un revenu variable, il est essentiel de considérer le montant fixe comme une base.

En fonction de votre niveau d’ancienneté, l’établissement de crédit peut vous demander de verser une moyenne de votre salaire sur les trois dernières années, et peut inclure des commissions et des primes.

Partager cet Article

Retour haut de page