Comment calculer la plus-value sur la vente d’un terrain ?

Cet article a pour but de vous expliquer comment calculer la plus-value réalisée lors de la vente d’un terrain. Il est important de bien comprendre le concept et les paramètres du calcul afin de bénéficier des avantages fiscaux liés à cette transaction. Nous verrons tout d’abord quels sont les documents nécessaires, puis nous aborderons le mode de calcul de la plus-value et enfin les aspects fiscaux.

Les documents nécessaires pour le calcul de la plus-value

Avant de pouvoir procéder au calcul de la plus-value, il est indispensable de disposer des informations relatives aux frais engagés pour l’acquisition du terrain, ainsi que sa valeur à la date de revente. Il faut donc obligatoirement s’assurer d’avoir en possession :

  • La copie de l’acte d’achat (le compromis de vente ou acte authentique) correspondant à l’acquisition du terrain ;
  • Un justificatif prouvant la valeur du terrain à la date d’acquisition ;
  • Un autre justificatif prouvant la valeur du terrain à la date de revente.

Pour obtenir une estimation de la valeur du terrain à la date de l’acquisition, des experts peuvent être consultés. Pour avoir une preuve de ce montant, un expert-comptable peut établir une attestation sur l’honneur.

Lire aussi :Relogement propriétaire ou locataire suite à un sinistre : Comment ça marche ?

De même, pour déterminer la valeur du terrain à la date de sa revente, il faudra se rapprocher des services fonciers qui pourront fournir un arrêté cadastral. Dans certains cas, un expert-comptable peut être chargé de la mission et procéder à l’estimation.

Le mode de calcul de la plus-value immobilière

Une fois les informations requises recueillies, il est temps de procéder au calcul de la plus-value. La formule générale est assez simple : la plus-value est égale à la différence entre le prix de revente du terrain et le coût d’acquisition, diminué des divers frais et taxes.

Plus précisément, voici la formule à appliquer :

Plus-value = Prix de revente – Coût d’acquisition – Frais et taxes

Lorsqu’un terrain est acquis par un particulier, le prix d’acquisition comprend logiquement le prix payé, ainsi que les frais et les commissions associé à l’opération. Les taxes à prendre en compte sont en revanche très variables selon le pays et la situation personnelle du vendeur. C’est pourquoi, il est recommandé d’effectuer des recherches approfondies pour connaître les différentes charges applicables à votre cas.

Lire également : Faut-il avoir une assurance habitation avant la signature d’un acte de vente ?

calcul-plus-value-terrain

Aspects fiscaux

Le montant de la plus-value peut être soumis à des impôts. Cependant, l’imposition dépend principalement de la durée entre l’acquisition et la revente du terrain. Ainsi, si le laps de temps est inférieur à 6 ans, alors la plus-value sera considérée comme un revenu imposable et devra être déclarée en tant que tel. Si le laps de temps est supérieur à 6 ans, alors la plus-value sera exonérée d’impôt.

Par ailleurs, certaines situations particulières permettent d’obtenir des réductions supplémentaires d’impôt. C’est notamment le cas lorsque le vendeur est une personne morale ou encore lorsque le terrain est vendu à un membre de sa famille.

Calculer la plus-value réalisée lors de la vente d’un terrain relève d’une démarche complexe. Il est essentiel de recueillir les informations adéquates et de prendre en compte tous les paramètres fiscaux pour obtenir une estimation correcte de la somme due. Heureusement, grâce à tous ces conseils, vous êtes maintenant capable de calculer la plus-value avec précision et en toute sécurité.

Laisser un commentaire