Comment déclarer un bris de glace à son assurance habitation ?

Le bris de glace habitation concerne tous les dommages subis par les vitres et les autres parties vitrés de l’intérieur de votre habitation. il couvre notamment les dommages causés à vos fenêtres, vos portes-fenêtres, vos vélux, mais aussi les vitres de votre table basse, vos vitrines et même le globe de votre lampe de bureau.

Les assurances bris de glace habitation sont généralement incluses dans les contrats d’assurance multirisques habitation, mais il arrive parfois qu’elles soient assurées séparément. attention toutefois, votre assureur peut vous demander de prouver que vous avez pris les mesures nécessaires pour prévenir le bris de glace dans votre habitation.

Que permet de couvrir exactement une assurance habitation en cas de bris de glace ?

L’assurance bris de glace permet de couvrir :

  • Les frais de réparation et de remplacement de vitres, de portes-fenêtres, de baies vitrées, etc.
  • Les pertes financières en cas d’arrêt de travail
  • Les dégâts matériels causés par un bris de verre
  • Les dommages corporels causés par un bris de verre

Vous êtes couvert par cette garantie si vous avez été victime d’un vol ou d’un acte de vandalisme. Vous êtes également couvert si votre habitation est endommagée par un incendie, une explosion, une inondation, un dégât des eaux, une tempête, etc.

Lorsque vous constatez un bris de glace dans votre habitation, vous devez en informer votre assurance dans les meilleurs délais. En effet, la responsabilité civile et la protection juridique vous permettent d’obtenir le remboursement de votre franchise et de vos frais de réparation. Découvrez les démarches à entreprendre pour déclarer ce sinistre à votre assureur.

Quelles démarche dois je effectuer pour déclarer ce sinistre ?

Bien respecter le délai de déclaration

Vous devez déclarer le bris de glace à votre assurance dans les meilleurs délais. Dans certains contrats d’assurance, un délai de déclaration est précisé. Si vous ne respectez pas ce délai, votre compagnie d’assurance ne sera pas tenue de vous rembourser. Par conséquent, il est recommandé de déclarer le bris de glace à l’assurance dans les 24 heures qui suivent le sinistre.

Lire aussi : Comment souscrire une assurance habitation temporaire ?

Faire une déclaration de bris de glace

Pour faire une déclaration de bris de glace, vous devez contacter votre compagnie d’assurance par téléphone, par mail ou en ligne. Il suffit de préciser le lieu où le sinistre s’est produit (salle de bain, salon, chambre, cuisine, etc.), la date et l’heure. Vous devez également décrire les circonstances dans lesquelles le bris de glace s’est produit. S’il s’agit d’un acte de vandalisme ou d’un vol, vous devez signaler le fait aux forces de l’ordre. Vous devez récupérer un récépissé qui sera transmis à votre assureur.

Faites évaluer les dégâts par un expert

Une fois la déclaration du bris de glace envoyer à votre assureur, ce dernier vous informe sur les démarches à entreprendre. Si vous êtes couvert par la garantie bris de glace, vous devez faire appel à un expert en assurance. Ce dernier évalue les dégâts matériels et l’étendue des dommages pour déterminer le montant des dépenses de réparation et de remplacement.

L’expert définit également le montant des indemnités à allouer pour la réparation des dégâts matériels et des dommages corporels. Si vous avez souscrit une garantie bris de glace, vous devez payer une franchise. Votre assureur prend en charge le montant des réparations et des remplacements. Il indemnise également les victimes en cas d’accident.

Voir : Mon assurance habitation couvre-t-elle le coût du vol d’une bicyclette ?

Quels autres documents fournir ?

Vous devez fournir à votre compagnie d’assurance tout document utile à la déclaration du sinistre : devis, factures, etc. Vous devez également fournir des photos ou des vidéos pour justifier le bris de glace.

Combien coûte le remplacement d’une vitre endommagée ?

Le coût de la réparation des vitres endommagées dépend du type et de la taille de la vitre endommagée.

Pour une fenêtre simple, vous pouvez prévoir de payer environ 150 euros. Pour les baies vitrées, il faut compter environ 400 euros.

Le coût du remplacement d’une vitre brisée dépend également du spécialiste que vous choisissez. Il est généralement plus cher lorsque vous faites appel aux services d’un artisan plutôt qu’à ceux d’un verrier expert.

N’oubliez pas non plus que les tarifs peuvent varier en fonction du lieu où vous résidez.

Il est donc important de comparer les prix avant de faire réparer votre fenêtre.

Pour avoir les meilleures chances d’éviter les chocs désagréables, il est recommandé de jeter un coup d’œil à la police de votre assurance habitation.

Certaines compagnies d’assurance proposent même des plans de remboursement pour les dommages causés aux vitres, qui peuvent prendre en charge le coût de la réparation.

Si vous ne possédez pas ce type de plan, votre compagnie d’assurance peut limiter le montant qu’elle paiera.

Retour haut de page