Faut-il une prescription médicale pour consommer du CBD ?

Le gouvernement français a une politique en faveur du CBD. En France, le CBD n’est pas interdit, comme l’est le THC. Cela est dû en partie au fait que le CBD n’est pas psychoactif et ne déclenche pas d’effets psychotropes sur les utilisateurs et ne provoque pas de conséquences néfastes. La consommation de THC induit un sentiment d’euphorie, une sensation de légèreté, que l’on appelle communément l’ivresse cannabique. L’ingestion de THC peut également déclencher des effets négatifs tels que l’anxiété, la tachycardie et la peur…

Compte tenu des lois sur le cannabis en vigueur dans certains pays, comme le Canada ou les Etats-Unis, diverses études médicales peuvent être menées à partir du cannabis.

Une consommation bien-être avant tout

Si le CBD est prescrit par un rendez-vous avec un médecin, il est cependant plus accessible dans des magasins spécialisés et à des doses axées sur le bien-être. Le CBD n’est pas considéré comme un stupéfiant, et n’est pas un médicament sur ordonnance. Le CBD est disponible sous différentes formes, qu’il s’agisse de e-liquides ou de fleurs de chanvre.

Médecine à base de cannabis

Le CBD n’est pas considéré comme un médicament, même si de nombreuses études scientifiques confirment les bienfaits thérapeutiques du CBD. L’utilisation du CBD à des fins médicales est totalement interdite. Cela peut être un peu étrange compte tenu du fait que le cannabis thérapeutique est un produit légal en France. Le Sativex, un médicament prescrit aux personnes souffrant de sclérose en plaques, a bénéficié en 2014 d’un processus d’autorisation de mise sur le marché (AMM) nécessaire à sa commercialisation. En réalité, le médicament n’est pas disponible en pharmacie. (Prix trop excessif ? ).

À l’heure actuelle, seuls 90 des 300 demandeurs peuvent recevoir une autorisation à court terme pour prendre un médicament à base de cannabis : le Marinol. Ce médicament, qui se présente sous forme de capsules contenant du THC, est généralement utilisé pour traiter les patients souffrant d’épilepsie ou de douleurs dues à la chimiothérapie. Il peut également être utilisé dans le traitement de la neuropathie périphérique et centrale. Très peu de patients peuvent avoir accès à ce médicament en raison du temps et des efforts nécessaires pour obtenir le formulaire de demande à remplir, des conditions à remplir sans traitement alternatif, etc…

En théorie, ceux qui résident en France peuvent prendre du cannabis qui contient du THC lorsqu’ils ont la prescription, et si un traitement alternatif s’est avéré bénéfique. L’un des laboratoires qui vendent ce type de substance est Bedrocan. Dans ce scénario, le THC serait détectable par un test de salive, mais pas le CBD.

Les patients qui souhaitent utiliser le cannabis non seulement à des fins récréatives mais aussi à des fins médicales se heurtent à un obstacle de taille : cette substance n’est pas accessible à la vente en France (pas d’AMM) et les patients doivent se rendre dans un pays où la drogue est vendue, ce qui pose d’importants problèmes de praticité et de sécurité du contrôle. De plus, un faible pourcentage de médecins accepte la prescription de ce type de traitement.

Avantages thérapeutiques potentiels

Le CBD, du fait qu’il s’agit d’un complément alimentaire, ne nécessite pas l’utilisation d’une ordonnance d’un médecin. Si vous souhaitez prendre du cannabidiol pour des raisons médicales, nous vous suggérons de consulter un professionnel de la santé avant de commencer à prendre du CBD. Mais il n’y a aucun risque de devenir positif au CBD.

Bien que nous ne soyons pas actuellement en mesure de trouver des informations sur les effets des cannabinoïdes, plusieurs essais cliniques ont montré les avantages médicinaux du cannabis, et du CBD en particulier :

Le soulagement des symptômes associés à certains troubles neurologiques : Réduction des tremblements et de la perte de mobilité chez les patients atteints de la maladie de Parkinson, ralentissement de la progression de la SEP, réduction de la spasticité et diminution du nombre de crises d’épilepsie…

Le traitement des effets secondaires dus à la chimiothérapie, tels que nausées, diarrhées, vomissements

La réduction de la douleur chronique En raison de ses caractéristiques analgésiques et anti-inflammatoires, le CBD est efficace pour aider à soulager la douleur causée par les douleurs abdominales, l’arthrite, les douleurs lombaires, les maux de tête et la sciatique…

Les effets positifs du CBD sur l’humeur Grâce à son action sur les mêmes récepteurs qui se trouvent dans le cerveau, qui sont les mêmes que ceux de la dopamine, le CBD aide à réguler l’humeur et a également des effets positifs. Les propriétés anti-anxiété du CBD peuvent également aider à réduire les symptômes liés à la dépression : anxiété, stress,

Stimuler l’appétit chez les personnes souffrant d’anorexie

Aide à l’abandon du tabac et de la consommation d’opiacés : Le CBD peut aider, du fait de son action sur le cerveau, à inhiber le craving, c’est-à-dire le désir incontrôlable de consommer une substance psychoactive ainsi qu’à réduire les effets secondaires négatifs associés au sevrage.

Outre ses avantages potentiels pour la santé, le CBD possède également une qualité unique :

il n’y a pratiquement pas de conséquences négatives, et le surdosage n’est pas un risque. La dose de CBD varie entre 50 mg et 1 gramme pour les adultes, alors que les médicaments conventionnels ont un dosage plus faible, et une utilisation excessive peut être dangereuse.

D’autres études sont nécessaires pour approfondir ces pistes prometteuses. Si ces avantages sont prouvés et que le CBD est considéré comme un médicament thérapeutique, l’utilisation du cannabis et du CBD pourrait être grandement favorisée et contrôlée par les autorités sanitaires.

Partager cet Article

Retour haut de page